Quand vous achetez ou possédez un logement en copropriété, vous assurez en toute bonne logique le bien-fonds collectivement avec tous les membres dont est constituée la communauté des propriétaires par étage. Parmi les assurances, il en est certaines que vous pouvez cependant souscrire à titre individuel. Quant à savoir desquelles vous avez besoin, cela dépend du risque financier auquel vous voulez et pouvez faire face.

En tant que propriétaire par étage, vous avez besoin des mêmes assurances qu’un propriétaire foncier. Mais comme vous possédez collectivement des parties du bien-fonds – ce qui a pour conséquence d’en partager aussi les obligations –, la responsabilité civile qui s’y rattache est plus complexe. C’est pourquoi il est plus logique que les principales assurances soient conclues collectivement par la communauté des propriétaires par étage et non pas à titre individuel. En principe, il revient à l’administrateur de la communauté des propriétaires par étage de conclure les assurances collectives pour la communauté des propriétaires par étage, respectivement le bien-fonds.

L’assurance immobilière s’impose de facto

L’assurance immobilière est obligatoire dans la majorité des cantons. Elle est souscrite auprès de l’assurance immobilière du canton. Elle n’est pas obligatoire mais très recommandée pour les cantons de Genève, du Tessin, d’Appenzell Rhodes-Intérieures et du Valais. Dans les cantons d’Uri, de Schwyz et d’Obwald, l’assurance immobilière est obligatoire non pas en passant par un établissement cantonal d’assurance, mais par exemple GVB Assurances privées SA. Cette dernière assure contre les dommages sur le bâtiment causés par des événements dits naturels (glissements de terrain, éboulements de rochers, incendies, grêle, crues, avalanches, pression de la neige, chutes de pierres, tempêtes, etc.).

Assurances complémentaires collectives

  • Pour la communauté des propriétaires par étage, l’assurance responsabilité civile immeuble est tout aussi importante que l’assurance immobilière. Lorsque par exemple un sapin de la propriété commune du bien-fonds s’abat sur la nouvelle voiture du voisin, tous les propriétaires par étage sont solidairement responsables. Les assurances responsabilité civile privées de chaque propriétaire par étage ne prennent en principe pas en charge ce type de dommage.
  • L’assurance immobilière couvre les dégâts des eaux résultant d’événements naturels tels que crues et inondations. Les dommages causés par des infiltrations de pluie, de neige ou d’eau de fonte dans la maison, des ruptures de conduite ou une accumulation d’eaux ne sont cependant pas assurés. C’est d’une assurance contre les dégâts d’eau dont vous avez besoin dans ce cas.
  • L’assurance immobilière prend aussi en charge les bris de glace occasionnés par un événement naturel. En ce qui concerne les dommages sur les verres à montage fixe tels que les carreaux de fenêtre dans une cage d’escalier, vous avez besoin d’une assurance contre les bris de glace. Cette assurance couvre les dommages causés par les propriétaires par étage et leurs familles.
  • En cas d’un tremblement de terre les dommages financiers sont potentiellement considérables.
  • Il est donc recommandé de souscrire une assurance sismique. L’assurance immobilière ne couvre pas les dommages sismiques même si un tremblement de terre est un événement naturel.

Assurances complémentaires individuelles

  • Vous pouvez aussi souscrire une assurance contre les bris de glace à titre individuel. Cette assurance prend en charge les dommages de verres à montage fixe tels que les vitrages de fenêtres et les céramiques à montage fixe comme les lavabos. Certains assureurs couvrent aussi les dommages sur les tables de cuisson à induction. L’assurance contre les bris de glace ne prend toutefois en charge que les dommages que vous-même ou votre famille causez dans votre propre logement.
  • Cette couverture n’entre cependant pas en jeu si votre fils jette une pierre dans la vitre de votre voisin. Les dommages causés à des tiers et à leurs biens sont pris en charge par l’assurance responsabilité civile privée.
  • Vous souhaitez mettre en location votre logement en copropriété ? Une assurance de protection juridique est utile dans ce cas de figure, car il peut toujours y avoir litige entre locataire et bailleur.